loader

Tournage des meilleurs sports extrêmes

Les sports extrêmes sont des activités qui fascinent de plus en plus de personnes. Les plus téméraires s’y donnent à cœur joie et sont constamment en quête des sensations fortes que ces activités apportent. Pendant ce temps, les plus sages les regardent « de loin », les appréciant sans toutefois pouvoir les pratiquer. Le tournage de sport extrême est un phénomène qui se développe en même temps que ces activités, il s’agit pour les sportifs de faire enregistrer leurs exploits en vidéos, par eux-mêmes ou par des équipes professionnelles. On compte de nombreux sports extrêmes, mais il y en a quelques-uns qui se démarquent et qui se retrouvent dans la liste des sports extrêmes préférés. En tête de liste, on retrouve le barefoot. Activité encore peu connue, le barefoot est une sorte de ski nautique qui se pratique sans les skis, ce sport signifie en français « nu-pieds ». Le sportif glisse sur l’eau, les pieds nus, à des vitesses étonnantes, pouvant atteindre 75 km/h.

Tiré à plus de 20 mètres par un bateau, l’objectif est de traverser autant de fois que possible le sillage du bateau sur ses deux pieds ou sur un seul, le chronomètre étant de 15 secondes. Le lieu où ce sport est très à la mode est la Floride. Parmi les autres activités qui pourraient figurer en bonne place dans les tournages de sport extrême, nous pouvons également citer le moto-cross extrême. On connait déjà le moto-cross, mais le moto-cross extrême est encore plus intense. Paré d’un casque, de gants, de bottes renforcées, de lunettes, d’une ceinture, de genouillères, de coudières, d’un pare-pierres sur le torse, le pilote de moto-cross extrême franchit le terrain accidenté à la quête de sensations fortes. L’équipement est important parce qu’il protège le pilote dans son parcours. Entre sauts et virages, ce sport garantit un spectacle inouï.

Si vous envisagez de faire un tournage de sport extrême, le saut élastique reste un sport incontournable. Pour pratiquer cette activité, il faut être un vrai aventurier téméraire. Il suffit d’accrocher un élastique à la cheville du sportif ou à son torse ensuite le sauteur se lance dans le vide, à partir d’une plateforme située à environ 20 mètres du sol. Cette activité est très encadrée par des grutiers et des moniteurs, mais cela n’empêche pas qu’elle reste risquée pour des sensations extrêmes. Bien sûr pour filmer une activité comme celle-là il faut prendre ses précautions et suivre les instructions données par les encadreurs et les autres responsables sur place.

2016 © Lucas Stanus Videos
Avoriaz | Châtel | Les Gets | Morzine | Tournage sport extrême